Echelle crinoline
Devis gratuit pour votre échelle crinoline

Quels accessoires pour mon échelle à crinoline et pourquoi ?


Accessoires Publié le

Une échelle à crinoline est composée de nombreux éléments. Certains, telle que l’échelle d’accès, sont indispensables à la structure de base.

Vient ensuite la question de l’accessoire.

Que peut-on rajouter à cette structure de base et quelle en est l’utilité ?

Voici une synthèse de tout ce qui peut être considéré comme accessoires de l’échelle à crinoline, ainsi que leur fonction.

Les accessoires dits de « sécurité

Les échelles à crinoline, en tant que moyen d’accès permanents aux bâtiments ou aux machines, doivent répondre à des normes d’installation très précises.

Dès lors qu’il s’agit de sécuriser l’installation contre toute intrusion, la norme NF-E 85 012 établit une liste d’accessoires de sécurité. Ces derniers concernent surtout la condamnation d’accès sur les échelles à crinoline.

Cette norme française définit trois types de « dispositif anti-intrusion » condamnant l’accès aux échelles :

  • « Type A » : protection verticale « sur une hauteur minimale de 1800 m ». Il s’agit de la porte de condamnation. Elle vient se poser sur la première échelle d’accès, jusqu’au premier arceau. Elle bloque ainsi tout accès à l’échelle.
  • « Type B » : protection horizontale placée sous l’arceau : la trappe de condamnation. Celle-ci sert à condamner l’accès de l’échelle par le bas. Il s’agit d’une trappe qui vient boucher le premier arceau de l’échelle.
  • « Type C » : protection supplémentaire sur la trappe de condamnation (exemple : tôle perforée rivetée sur la crinoline) ou combinaison de la trappe et de la porte de condamnation.

Les accessoires obligatoires pour les échelles à crinoline supérieur à 8 m

Lorsque la hauteur à franchir pour une échelle à crinoline est supérieure à 8 m, la norme NF-E 85 016 impose la mise en place d’un palier de repos tous les 6 m.

Dans la majorité des cas, le palier de repos implique également l’installation d’un changement de volée. La volée est entendue ici comme une structure composée d’échelles d’accès et d’arceaux. Elle fait partie des composants de l’échelle à crinoline.

Dans l’hypothèse où l’installation d’un changement de volée est impossible, il faut prévoir un palier de repos escamotable. Ce dernier est mobile mais rattaché aux marches de l’échelle. Il permet à l’utilisateur de se reposer pendant son ascension ou sa descente. Il se rabat sur la structure de l’échelle grâce à une sangle afin de garantir la sécurité de son utilisateur.

Les accessoires liées à la « sortie » de l’échelle

Une sortie est obligatoire sur une échelle à crinoline. La sortie est composée de nombreux éléments accessoires qui varient selon que celle-ci soit latérale, de face, un palier de franchissement ou une crosse de sortie.

  • Pour une sortie de latérale : nécessite une ouverture avant la fin des marches de l’échelle et une marche palière pour permettre le passage de l’installation à l’extérieur.
  • Pour une sortie de face : implique l’installation de poignées de maintien pour permettre l’appui, et un palier équipé d’un portillon pour faciliter l’extraction de l’échelle.
  • Le palier de franchissement (ou d’acrotère) : dispositif surtout présent sur les toits-terrasses. Il s’agit en fait d’un palier faisant le lien entre le toit et la terrasse depuis l’échelle à crinoline permettant l’accès direct à la terrasse.
  • La crosse de sortie : concerne les échelles à crinoline en intérieur. Avec une trappe au bout de l’échelle pour permettre l’extraction vers l’extérieur. La crosse, rattachée à l’installation, permet de se dégager de l’échelle, une fois la trappe ouverte. Elle se range ensuite à l’intérieur pour permettre la fermeture de cette dernière.

Les commentaires sont fermés.